Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Chiffres du chômage. Un bilan désastreux du quinquennat

En cette période électorale, le Gouvernement cherche à cacher le bilan désastreux du quinquennat en matière d’emploi. Malgré ce qu’il dit, il n’y a pas de ralentissement du nombre de demandeurs d’emplois.

Bien au contraire, les faits sont là : en février 2012, comme dans les mois précédents, le chômage continue à augmenter. Il est en progression de 0,2% soit 6 200 inscrits de plus en catégorie A. Il s’envole même de 0,5% si on inclut les catégories B et C.

Le chômage atteint désormais 4,9 millions de personnes (si on rajoute les chômeurs non tenus de rechercher un emploi), un record dans l’histoire du chômage. Avec ce nouveau chiffre, on s’achemine inexorablement vers les 10% de demandeurs d’emplois.

Entre 2007 et 2012, le taux de chômage est passé de 8 à 9,4 % et même, pour les moins de 25 ans, de 19,5 à 22,9%.

Le patronat et le gouvernement ne cessent de demander des efforts aux salariés : après la modération salariale, ils veulent maintenant des accords compétitivité-emploi qui remettent en cause les salaires et la durée du travail. Le résultat de ces choix politiques a pour conséquence une augmentation régulière de demandeurs d’emplois et des inégalités qui se creusent.

A l’inverse, pour la CGT, il est temps de mettre en place une autre politique, qui recrée de l’emploi, notamment par une véritable politique industrielle et des effectifs renforcés pour les services publics.

Montreuil, le 26 mars 2012

Site propulsé par Spip