Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué commun FNST CGT/FGTE-CFDT. UN 1er MAI OFFENSIF

Alors que le Président candidat vient d’annoncer, dans le cadre de sa campagne résolument engagée contre les syndicats, un rassemblement le 1er mai pour défendre le « vrai travail », les salariés, les demandeurs d’emploi, les retraités ont besoin plus que jamais de se mobiliser massivement pour faire entendre leurs revendications.

Dans les transports, avec la multiplication des plans de licenciements, la smicardisation de nombreux emplois, la dénonciation des accords d’entreprises, la remise en cause des statuts des personnels, les attaques sur le droit de grève, l’addition commence à être extrêmement lourde. Le gouvernement et le patronat, main dans la main, en parfaite cohérence avec les politiques menées dans les autres pays européens, détricotent les acquis.

La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de croissance, prenant en compte les enjeux écologiques. Elle passe par l’amélioration du pouvoir d’achat et la création d’emplois.

Les fédérations des transports CFDT et CGT appellent les salariés des transports à participer massivement aux rassemblements pour :

Défendre l’emploi alors que le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter depuis de longs mois et que les restructurations, les licenciements et les fermetures d’entreprises sont le quotidien de nombreux salariés.

- L’augmentation des salaires et des pensions, alors que les négociations annuelles obligatoires dans les entreprises sont bien souvent en panne et que la revalorisation des retraites est largement insuffisante.
- La défense des services publics attaqués de toutes parts.
- Dénoncer la remise en cause du droit de grève, liberté fondamentale pour les salariés.

Ce 1er mai sera aussi l’occasion de réaffirmer notre totale opposition aux thèses du Front National. La peur et le repli sur soi n’engendrent que le recul des libertés, de l’égalité, de la fraternité. Le Front National est donc contraire à nos valeurs et aux intérêts des salariés. L’imposture de l’extrême droite oppose les salariés les uns aux autres. Elle doit être combattue sans relâche.

Les fédérations des transports CGT et CFDT réaffirment leur volonté de tout mettre en oeuvre pour faire reculer les idées du front national.

La version imprimable

PDF - 314.2 ko

Site propulsé par Spip