Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de presse de la CES : L’EUROPE DOIT ALLER PLUS LOIN ET PLUS VITE

APPEL DE LA CES : L’EUROPE DOIT ALLER PLUS LOIN ET PLUS VITE

S’adressant aujourd’hui à l’ensemble du Collège de la Commission européenne, le Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES), John Monks, a vivement incité la Commission à aller plus loin et plus vite qu’elle ne l’a fait à ce jour dans la lutte contre la crise économique.

M. Monks a réclamé un deuxième plan de relance de 2% du produit intérieur brut (PIB), incluant des projets durables, de plus grande ampleur, financés par des obligations de croissance européennes. De plus, il appelle à stimuler la demande et le pouvoir d’achat dans le cadre d’un nouveau Deal social pour les travailleurs. Il a également vivement prôné la mise en place de nouvelles règles concernant la mobilité de la main-d’oeuvre, en demandant en particulier un nouveau protocole de progrès social et une directive renforcée sur les travailleurs détachés afin de protéger les négociations collectives. Enfin, il a réclamé une réponse ferme de l’UE à la réforme du système financier qui a causé le naufrage de l’économie mondiale.

Prenant la parole après la rencontre, M. Monks a déclaré : « L’Europe n’a jamais été soumise à une telle épreuve. Elle doit se montrer à la hauteur de la situation en montrant qu’elle est du côté des travailleurs. Un nouveau Deal social est impératif ».

La CES parle d’une seule voix au nom des intérêts communs des travailleurs au niveau européen. Fondée en 1973, elle représente aujourd’hui 82 organisations syndicales dans 36 pays européens ainsi que 12 fédérations sectorielles.

Bruxelles, le 25 février 2009

Site propulsé par Spip