Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Age de la retraite : le Medef veut passer en force

A la 4ème séance de négociation sur la retraite complémentaire (ARRCO-AGIRC) l’attitude du Medef ne fait que se durcir, dévoilant ses véritables intentions.

Le texte remis sur table contrairement à ce qui avait été annoncé est loin d’être équilibré : aucune proposition des organisations syndicales n’est retenue.

Le Medef instrumentalise la crise pour imposer de nouvelles mesures de régression aux salariés :

- recul à 61 ans dans un premier temps de l’âge de départ en retraite
- poursuite de la baisse des droits à retraite et du niveau des pensions
- révision à la baisse des majorations des pensions pour enfants et pensions de réversion

L’ensemble des organisations syndicales a rejeté ce texte. Devant cette détermination le Medef se trouve dans l’obligation de présenter un nouveau projet de texte pour la suite de la négociation. Son contenu sera largement conditionné au niveau de la mobilisation des salariés le 19 mars sur l’emploi, les salaires et la protection sociale.

Montreuil, le 13 mars 2009

Site propulsé par Spip