Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Ampleur impressionnante des grèves et des manifestations du 19 mars

La nouvelle journée de mobilisation unitaire est incontestablement un grand succès. Le 19 mars, il y a eu plus de manifestations, plus de grèves et beaucoup plus de manifestants que le 29 janvier qui marquait déjà une mobilisation exceptionnelle.

3 millions de manifestants ont été recensés dans 219 manifestations (1)

Sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la protection sociale …, cette mobilisation a rassemblé de manière très large des millions de salariés du privé et du public, des jeunes et des retraités.

Une nouvelle fois, la dimension unitaire de la mobilisation a contribué à sa réussite, à élever le rapport de force et à ancrer la nécessaire détermination pour rendre les revendications incontournables.

Cette journée d’action, point d’orgue d’un climat social de plus en plus alimenté par de nombreuses luttes dans les entreprises est une nouvelle étape de la mobilisation. C’est donc un événement qui interpelle très directement le gouvernement et le patronat.

Comment prétendre ignorer cette mobilisation soutenue par près de 80 % des français ?

Certainement pas en qualifiant les grévistes et les manifestants de « démagogiques » comme l’a fait la Présidente du Medef. Certainement pas en culpabilisant les salariés en France puisque l’action syndicale est d’actualité dans plusieurs pays européens. Certainement pas en restant figé sur une politique économique et sociale de plus en plus contestée.

Certainement pas en comptant sur la division, l’usure et les provocations.

Nier l’ampleur grandissante de la mobilisation serait prendre une lourde responsabilité qui aurait des conséquences sur le climat social.

La plateforme unitaire portée par les syndicats doit sans tarder faire l’objet de négociations sérieuses impliquant l’Etat et le patronat.

Cette exigence doit continuer de s’exprimer en élargissant les initiatives d’actions dans les entreprises et les localités. Forts des mobilisations des 29 janvier et 19 mars, les salariés sont en droit d’obtenir à tous les niveaux des résultats sur les salaires, l’emploi, les conditions de travail …

Dès vendredi matin, l’intersyndicale se réunira pour examiner les futures initiatives interprofessionnelles coordonnées. La CGT y interviendra pour alimenter la dynamique revendicative en confortant l’unité syndicale.

Dans cette période lourde d’enjeux pour l’avenir des salariés, il faut renforcer le syndicalisme afin d’amplifier le courant d’adhésion à la CGT qui s’est exprimé aujourd’hui.

(1) – Le recensement de 1,2 millions de manifestants a été annoncé par la police dès 8h15 sur les radios, avant les manifestations … !

La mobilisation en Europe

Après des manifestations à Dublin, Lisbonne, en Lituanie, en Islande, des manifestations syndicales sont programmées le 28 mars à Londres, le 2 avril à Athènes, le 4 avril à Rome, puis des manifestations de portée européenne se dérouleront le 14 mai à Bruxelles, le 15 mai à Madrid et à le 16 mai à Berlin et à Prague.

Montreuil, le 19 mars 2009

3 millions de bonnes raisons de nous répondre ! La suite en cliquant sur le lien ci-dessous.

cgt

Site propulsé par Spip