Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Les syndicats du transport par route déterminés à protéger l’emploi lors de la conférence d la section des transports routiers de l’ITF en Ouganda

Les travailleuses et travailleurs du transport par route du monde entier ont déclaré leur volonté de s’attaquer à la détérioration des conditions de travail et aux suppressions d’emploi qui résultent de la crise financière.

Ils ont pris cet engagement lors de la Conférence de la Section des transports routiers de l’ITF qui s’est déroulée à Kampala, Ouganda, du 30 septembre au 2 octobre. Les 79 délégués, venant de 53 syndicats dans 45 pays, ont identifié une dégradation continue de l’emploi et des normes de sécurité pour la plupart des personnes employées dans le secteur non syndiqué du transport routier. Ils ont constaté que l’impact de la crise financière internationale avait provoqué une hémorragie de l’emploi dans ce secteur, alors que les actes de violence au travail progressaient du fait de l’appauvrissement des conditions sociales. Des emplois permanents avaient également été précarisés. Les délégués ont réitéré leur détermination à protéger les emplois.

Mac Urata, Secrétaire des Sections des transports internes de l’ITF a déclaré : « Dans leurs interventions, nombre de syndicats ont manifesté clairement leur volonté de concentrer plus que jamais leurs efforts sur la lutte contre les suppressions d’emploi et la détérioration des conditions de travail. »

Les syndicats ont également fait état de leurs activités de développement, notamment pour intégrer les femmes et les jeunes, et de leurs campagnes pour syndicaliser et protéger les emplois dans la chaîne logistique et dans les transports urbains de passagers.

Par ailleurs, les délégués ont examiné les enjeux suivants : la progression du travail effectué par des agences ou sous-traitants, la protection d’emplois décents et respectueux de l’environnement dans le transport et les droits syndicaux et du travail.

Ils ont également décidé de poursuivre des recherches pour améliorer les normes de sécurité dans le secteur des conteneurs.

Une résolution d’urgence soutenant les agents de bus grévistes membres de UNITE qui dénoncent les tactiques antisyndicales de leur employeur, filiale de FirstGroup, a été adoptée à l’unanimité.

Site propulsé par Spip