Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

La Cour d’appel et la Cour de cassation ont tranché : la RATP doit respecter la loi

En 2003, les retraites étaient attaquées.

Les salariés de la RATP et de la SNCF ont été massivement en grève.

Le gouvernement a été obligé de reculer pour les régimes spéciaux.

Mais la direction de la RATP, aux ordres du gouvernement, a décidé de faire payer cher cette grève aux salariés.

Elle a usé de tout pour cela : code 800, refus d’étaler le paiement des jours de grève, et changement du mode de calcul en décidant de compter les repos en jour de grève.

Pour pénaliser encore plus les grévistes par l’intermédiaire de ses enfants, elle ampute le Supplément Familial de Traitement (SFT).

Depuis 2003, la CGT s’attache à faire dire le droit dans l’intérêt des agents, face à une direction qui continue à soutenir, contre toute logique, que son mode de calcul est plus favorable aux salariés.

Téléchargez le tract de la CGT RATP ci-dessous

PDF - 381.3 ko
Le tract de la CGT RATP

Site propulsé par Spip