Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

1er Mai 2010 : Une étape supplémentaire dans la mobilisation, le gouvernement doit l’entendre !

Après le 23 mars 2010, ce 1er mai, journée d’actions à l’appel de la CGT, CFDT, FSU, UNSA, Solidaires, marque une nouvelle étape dans la mobilisation autour des questions d’emploi, de salaires et de retraites. La CGT recense près de 350 000 manifestants pour 284 initiatives sur l’ensemble du territoire. Le niveau de mobilisation est comparable à celui du 1er mai 2003, année de la dernière réforme des retraites.

Le patronat et le gouvernement doivent apporter des réponses concrètes aux revendications des salariés.

C’est aussi la confirmation que les salariés n’accepteront pas une réforme des retraites qui se traduirait par une remise en cause du départ à 60 ans et par une baisse des pensions. Le Président de la République serait bien inspiré de les entendre. la CGT va continuer à informer les salariés sur ses propres propositions pour peser sur le projet de loi, notamment en faisant signer sa carte pétition

La CGT appelle ses organisations à être à l’initiative dans les entreprises et les territoires afin d’exiger du patronat et du Président de la République des réponses aux questions d’emplois et de salaires lors du sommet social qui doit se tenir autour du 10 mai.

La CGT contribuera lors de la réunion intersyndicale du 6 mai, à dessiner de nouveaux rendez-vous revendicatifs avant la fin du mois de mai.

C’est en poursuivant et en élargissant la mobilisation sous toutes les formes possibles que nous créerons les conditions pour que nos revendications soient satisfaites.

Montreuil, le 1er mai 2010

Site propulsé par Spip