Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Congé de Fin d’Activité : Notre congé de fin d’activité nous l’avons gagné par la lutte. Nous devons aller au rapport de forces pour le pérenniser.

Le départ à 55 ans, pour profiter de la vie et de ce qu’on a construit.

Depuis plusieurs mois la CGT combat la réforme des retraites imposée par le gouvernement et les conséquences qui en découlent.

Les salariés de la branche sont très attachés à cet acquis majeur pour la profession qui permet une compensation de la pénibilité des métiers de conduite. Lors de la mise en place de ce Congé de Fin d’Activité, un grand principe était retenu par tous, l’embauche d’un conducteur contre un départ, mais le temps a affecté cette philosophie qui de nos jours pose problème face au financement du régime.

Si les avenants ont permis aux entreprises du secteur Transport de marchandises de ne plus appliquer la règle de « l’Allocation de Remplacement Pour l’Emploi (ARPE) » de l’époque, tant pour les entreprises en situation financière ou commerciale difficile, les emplois de conduite par des sédentaires, le transport de personnes ne souffre pas du même mal et produit lui des excédents !!

Pour la FNST CGT, il est impératif de stopper les effets des avenants qui causent les distorsions de financement des CFA afin de les consolider face aux décisions de reculer l’âge de liquidation des droits à pension et permettre à tous de bénéficier de celui-ci.

De plus, faire consolider l’apport de ressources supplémentaires pour combler le différentiel installé par la réforme des retraites par le patronat, car s’il y a dix ans, l’âge de 55 ans a été pris en référence, comment croire qu’aujourd’hui cet âge devrait reculer simplement par un effet report plébiscité par Mme Parisot ?

Pour les salariés du secteur, cette situation ne serait que le juste retour sur leur investissement dans le développement des entreprises du secteur où les services rendus à la nation pendant plus de 30 ou 35 ans, à la croissance du PIB et de la richesse nationale ou bien encore la compensation des N.A.O. souvent médiocre et le refus d’un dialogue social de qualité.

PDF - 96.8 ko
Le dossier complet de la FNST CGT sur le CFA

Site propulsé par Spip