Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Temps de travail et 35 heures : La CGT engage le fer pour le respect des normes sociales européennes

Le secrétaire général de la CGT a tenu une conférence de presse ce 17 janvier avec comme thème principal le temps de travail et les 35 heures.

Suite à la décision du Comité européen des droits sociaux du Conseil de l’Europe qui condamne la France pour violation de la Charte sociale européenne révisée en matière de temps de travail, la CGT va engager une série d’actions pour interpeller le gouvernement et la représentation nationale pour qu’ils modifient la législation interne sur le temps de travail afin de la mettre en conformité avec ces décisions.

La CGT va également s’adresser aux entreprises dont certaines ont conclu des des accords sur le temps de travail qui ne satisfont pas aux normes sociales européennes. Elle entend demander en conséquence aux employeurs de rouvrir des négociations collectives avec les organisations syndicales représentatives sur les accords qui sont réputés non conformes et qui placent les entreprises dans une situation d’insécurité juridique.

Les récentes enquêtes d’opinion montrent un fort attachement des salariés aux 35 heures. Quel sens aurait leur remise en cause ? Les chiffres sont là : - seulement la moitié des salariés sont à temps complet toute l’année, et beaucoup ne sont pas aux 35 heures - 17% sont à temps partiel - 3 femmes salariées sur dix sont aussi à temps partiel. - 33%des salariés sont dans des situations intermédiaires.

Voilà la réalité du temps de travail en France à laquelle il faut s’attaquer !

Retouvez ci-dessous la déclaration liminaire de Bernard Thibault

PDF - 65.6 ko
Déclaration liminaire de Bernard Thibault

Site propulsé par Spip