Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Deuxième tour des élections législatives 2007 : déclaration du Bureau confédéral de la Cgt

La Cgt appelle l’ensemble des salariés, chômeurs et retraités à manifester leur présence et faire entendre leur voix par leur mobilisation et leur adhésion, conditions plus que jamais indispensables pour garantir le progrès social Le deuxième tour des élections législatives 2007 clôt un cycle d’échéances politiques avec l’installation d’une majorité de députés de droite à l’Assemblée Nationale.

Le niveau de participation pour ces élections a été moindre que pour l’élection présidentielle. Cela s’explique, en partie, par le sentiment que c’est l’élection du chef de l’Etat qui apparaît désormais primordiale dans le fonctionnement des institutions.

La Cgt estime nécessaire qu’une réflexion s’engage pour une plus juste représentation démocratique à l’Assemblée Nationale.

Si les citoyens ont indiqué une forte volonté de sortir d’une société bloquée à maints égards, ces élections – dont celle de Nicolas SARKOZY – n’ont pas mis un terme à la définition des réformes à entreprendre, en témoignent les inflexions dans les comportements électoraux au fil des scrutins.

De très nombreux salariés ont exprimé leurs désaccords avec plusieurs orientations ou décisions récentes du gouvernement qui ne correspondent pas aux attentes. C’est le cas du projet de loi sur les heures supplémentaires, l’absence de revalorisation du SMIC et de l’ensemble des salaires, les perspectives d’instaurer une TVA dite sociale ou des franchises pour les actes médicaux.

La Cgt rappelle son extrême vigilance sur la future loi concernant le service minimum dans les transports, susceptible d’être votée en juillet.

Les préoccupations sociales sont jugées prioritaires par les salariés, leurs réponses nécessitent concertation et négociation avec les représentants syndicaux La Cgt met en garde la majorité parlementaire et le gouvernement qui en est issu contre l’erreur qu’ils commettraient en relayant systématiquement les seules revendications patronales.

Dans cette nouvelle période, la Cgt a l’ambition d’intervenir dans tous les lieux lui permettant de faire avancer les revendications des salariés.

Elle s’efforcera de rassembler les salariés et leurs syndicats dans des démarches unitaires pour porter des propositions.

La Cgt appelle l’ensemble des salariés, chômeurs et retraités à manifester leur présence et faire entendre leur voix par leur mobilisation et leur adhésion, conditions plus que jamais indispensables pour garantir le progrès social.

Site propulsé par Spip