Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Tremblement de terre et tsunami : Bernard Thibault écrit aux syndicats japonais

Chers Camarades,

C’est avec une immense tristesse et une profonde consternation que je suis les événements actuels qui frappent douloureusement le Japon. Le séisme, suivi d’un tsunami, a dévasté le nord ouest du pays et il semblerait que s’y ajoute aujourd’hui le danger – considérable – d’un accident nucléaire majeur.

Ces catastrophes portent un coup immense aux travailleurs et au peuple japonais, et leurs conséquences sur l’économie se font déjà sentir.

Le risque d’un accident nucléaire ajoute aux difficultés que doivent affronter les populations. Face à une situation aussi dramatique, il est vital que l’information soit transparente, et j’espère que les intérêts privés ne primeront pas sur le bien public.

Au nom de la CGT, de ses dirigeants, militants et adhérents, je vous prie de transmettre tout notre soutien et toute notre solidarité aux travailleurs et au peuple japonais en ces temps de détresse et d’incertitude.

Soyez assurés que toute la CGT continue de suivre les événements au quotidien. Notre association de solidarité, l’Avenir social, a d’ores et déjà créé un fonds de solidarité d’urgence et le moment venu, nous étudierons avec vous les modalités de mise en œuvre de cette solidarité.

Recevez, chers Camarades, mes salutations les plus fraternelles

Bernard Thibault Secrétaire général

Les messages de solidarité sont à adresser à : Confédération des syndicats du Japon (RENGO) Président : M. Nobuaki Koga, jtuc-kokusai@sv.rengo-net.or.jp

Confédération nationale des syndicats (Zenroren) Président : M. Daikoku, zenintel@zenroren.gr.jp

Site propulsé par Spip