Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

17 mai 2011 : Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie.

« If a bullet should enter my brain, let that bullet destroy every closet door » (Si une balle devait traverser mon cerveau, laissez-la briser toutes les portes de placard). Cette phrase a été prononcée par Harvey Milk, en référence aux homosexuel(le)s qui craignaient de faire leur coming-out (sortie de placard).

Les Marches des fiertés sont justement l’occasion de sortir de ces placards et de soutenir les revendications des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans (LGBT). Ce sont des expressions revendicatives tout en restant festives pour gagner la liberté pour tous et toutes d’être ce qu’il est.

La CGT combat toutes les discriminations dont celles liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Le « 17 mai », devenu la Journée mondiale contre l’Homophobie, la Lesbophobie et la Transphobie, est l’occasion de marquer notre engagement pour gagner l’égalité pour les Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s et Trans (communément appelés LGBT).

Insultes, blagues, moqueries, discriminations sont autant d’attaques à l’encontre des Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s et Transgenres (LGBT). Il est vrai, chacun-e est amené-e à remettre en cause ses propres préjugés, attitudes ou propos parfois équivoques … Autour de nous, il nous arrive de laisser dire certaines expressions qui sont pourtant signes d’intolérance et sont blessantes. Elles peuvent avoir des conséquences graves pour les personnes, qui souvent préfèrent les taire.

Les « politiques diversités » des entreprises ignorent très souvent les questions de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. La « Charte égalité » de la Fonction publique n’est pas déclinée dans certains ministères et reste lettre morte.

En cette période troublée, où on constate malheureusement une montée de la pensée fascisante de l’extrême droite, il est important de rappeler les valeurs républicaines : Liberté, égalité, Fraternité. Il est nécessaire de ne pas diviser les salarié-e-s, de ne pas stigmatiser certaines personnes du seul fait de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle.

La CGT mettra tout en œuvre pour aider les victimes de cette discrimination au sein même de l’entreprise et en les accompagnant devant le Conseil des Prud’hommes ou le tribunal administratif.

Dans ses propositions revendicatives, la CGT met en avant l’égalité de droits. Mais sans engagement collectif, ces propositions risquent de rester « dans le placard ». Toutes contributions sont les bienvenues. Faire respecter l’égalité de traitement de tous les salariés, c’est aussi intervenir dans les comités d’entreprises pour obtenir de nouveaux droits pour les Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s et Transgenres (LGBT). C’est aussi cela faire évoluer les mentalités…

Toute personne qui s’estime discriminée du fait de son orientation sexuelle ou de son identité de genre ne doit pas hésiter à saisir des élus CGT qui mettront tout en œuvre pour lui venir en aide. Le combat pour l’égalité fait avancer des droits pour toutes et tous. C’est par l’engagement de chacun-e que nous la gagnerons. Le Collectif confédéral CGT de lutte contre l’Homophobie qui se bat pour l’égalité et la non-discrimination des Lesbiennes, Gays, Bi et Trans (LGBT) se tient à votre disposition.

Site propulsé par Spip