Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Lisbonne et Porto : Contre austérité imposée par le FMI et l’UE

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté jeudi à Lisbonne et Porto, à l’appel de la principale centrale syndicale portugaise la CGTP, contre le plan d’aide de 78 milliards d’euros négocié avec l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), en échange d’une cure d’austérité.

Dans le défilé, les slogans visaient dans leur grande majorité à dénoncer les baisses de salaires, imposées aux fonctionnaires depuis janvier par le gouvernement socialiste, ainsi que les nouvelles mesures prévues par le plan d’aide, comme le gel ou la baisse des retraites, la réforme du code du travail et les privatisations. Le taux de chômage au Portugal a atteint un nouveau record historique à 12,4 % de la population active au premier trimestre 2011. Le PIB portugais s’est contracté de 0,7 % au premier trimestre, après avoir reculé 0,6 % au trimestre précédent, selon des statistiques publiées la semaine dernière.

Intervenant à la fin du défilé à Lisbonne, le leader de la CGTP Carvalho da Silva a dénoncé le retour en arrière provoqué par le plan de sauvetage financier conclu avec l’UE et le FMI qui va engendrer récession économique, chômage, injustices, inégalités et pauvreté.

Le plan, entériné lundi par les ministres européens des Finances, prévoit le versement au Portugal de prêts de 78 milliards d’euros en échange d’une cure de rigueur et de réformes structurelles visant à ramener le déficit public de 9,1% du PIB l’an dernier à 3% en 2013.

Site propulsé par Spip