Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de presse : Transports publics urbains de voyageurs L’accord signé sur les salaires conventionnels : Le compte n’y est toujours pas !!

Ils ont encore osé déroger à la valeur du point de la convention collective nationale des transports publics urbains de voyageurs.

La valeur du point est un élément essentiel qui, comme le coefficient et l’ancienneté, sert de base au calcul pour les salaires minimums conventionnels dans la branche.

En effet, depuis 1994 soit disant à titre « dérogatoire », L’UTP met en place la forfaitisation en contradiction avec les textes conventionnels. Ces accords dérogatoires, concernent moins de huit cent salariés sur les cinquante trois mille qui subissent ainsi la forfaitisation et l’écrasement de la grille de classification.

Honte à ceux qui collaborent avec le patronat par la signature de tels accords, validant ainsi la perte du pouvoir d’achat des salariés de cette profession, obligeant les traminots, comme à Lorient, à combattre depuis plusieurs mois pour obtenir l’application de la convention.

De plus, le patronat affiche dans la presse de Kéolis, Véolia/Transdev avec arrogance les profits colossaux en 2010, tout comme les entreprises du CAC 40.

La CGT, exige :
- le respect des textes réglementaires et conventionnels.
- l’ouverture de négociation salariale au vu des résultats financiers.
- l’augmentation immédiate de la valeur du point à 9€42.
- l’augmentation immédiate du SMIC à 1700€.

Pour la FNST/CGT :

Richard JAUBERT, Secrétaire du Bureau Fédéral.

La version imprimable

PDF - 80.8 ko

Site propulsé par Spip