Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Sommet sur l’emploi du 18 janvier. Mesures anti-sociales à l’ordre du jour : la CGT appelle à la mobilisation

L’intervention des salariés sous toutes les formes est indispensable !

Dans la suite des plans d’austérité supportés à 80 % par les salariés, c’est toujours le modèle social qui est la cible du gouvernement :
- TVA anti-sociale ;
- baisse des salaires ;
- flexibilité ;
- moins de services publics ;
- moins de protection sociale ;
- explosion du chômage.

La CGT réaffirme que les salariés n’ont pas à payer une crise dont ils ne sont en rien responsables alors que dans le même temps, les bénéfices des entreprises du CAC 40 ainsi que les dividendes versés aux actionnaires sont en hausse.

Il n’y a pas de fatalité. Pour la CGT, la relance économique ne sera possible que par l’augmentation des salaires et des emplois stables dans le privé et le public. La CGT prend ses responsabilités comme partout en Europe où les syndicats organisent la mobilisation des salariés pour construire une Europe sociale et solidaire, à l’opposé des compromis des chefs d’État à Bruxelles qui favorisent les replis nationalistes, la division et l’exclusion.

Face au chantage sur les droits sociaux, la CGT appelle les salariés à faire du 18 janvier une journée d’action interprofessionnelle en se mobilisant sous la forme de pétition, rassemblements, manifestations, grèves décidées dans les entreprises pour se faire entendre du patronat et du gouvernement.

Le tract 4 pages à diffuser le plus largement possible

PDF - 881.9 ko

Site propulsé par Spip