Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Raffinerie Petro+ de Grand Quévilly. La CGT de Seine-Maritime lance une motion de soutien

L’union départementale CGT de Seine Maritime lance une motion de soutien aux salariés de la raffinerie Petro+ de Grand-Quevilly.

Depuis plusieurs semaines, à l’appel de l’intersyndicale dont la CGT fait partie, les salariés de PETRO+ sont en lutte suite à l’annonce de leur direction nationale d’un manque de trésorerie qui ne leur permet pas d’approvisionner en pétrole brut le site de Petit Couronne. Ce qui revient à dire que si les salariés ne se mobilisent pas, le site est condamné à très court terme.

Devant cette situation les organisations syndicales représentatives sur le site ont décidé d’appeler à la grève reconductible, cette proposition est votée en Assemblée Générale des salariés en équipes tous les jours à 12h45. La fermeture de la raffinerie serait une catastrophe que ce soit sur le plan de notre indépendance énergétique, économique et sociale. Il est à penser que si nos besoins en terme de produits finis ne viennent que de l’importation une forte hausse à la pompe se fera sentir. Sur le plan économique cette fermeture en amènerait d’autres ou pour le moins une baisse d’activité sur d’autres sites industriels du territoire (BUTAGAZ, LUBRIZOL,GREIF etc... ).

A l’heure où tous s’accordent à dire qu’il faut réindustrialiser le pays, dans les faits c’est tout le contraire qui se passe. Sans un tissu industriel fort c’est le tissus social qui s’étiole, c’est pour cela que les salariés de PETRO+ doivent gagner cette lutte qui est aussi la notre. Avec cette victoire, c’est nous tous qui seront gagnants. Nous devons les soutenir dans leurs revendications justes et légitimes.

Site propulsé par Spip