Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Retraites complémentaires. Il y a danger pour la revalorisation des points

C’est le 9 mars prochain que doit se tenir la réunion du conseil d’administration de l’Arrco qui aura à statuer définitivement sur le niveau de la revalorisation des pensions Arrco pour 2012 au 1er avril.

Cette revalorisation correspond selon l’accord du 18 mars 2011 (que la CGT n’a pas signé) à l’évolution du salaire moyen moins 1,5 point sans pouvoir être inférieure à l’augmentation des prix. Cette revalorisation s’effectue sur la base des prévisions d’inflation et d’évolution du salaire moyen présentées dans le cadre du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Il y a naturellement des écarts entre les prévisions et les valeurs constatées une fois l’année écoulée. Un rattrapage est donc effectué l’année N+1.

L’accord du 18 mars n’évoquant pas ce rattrapage (mais ne l’interdisant pas), le Medef envisagerait de s’y soustraire, au moins partiellement, au motif que celui-ci s’élèverait à +0,55 % (en moyenne annuelle), ce qui représenterait pour l’Arrco 245 millions d’euros. Le Medef a demandé la constitution d’un groupe de travail afin de statuer, lors du prochain CA de l’Arrco le 9 mars prochain, sur le niveau de la revalorisation et contre toute attente, plusieurs des autres organisations syndicales ont accepté. Rappelons que la prise en compte du rattrapage avait conduit à une revalorisation supplémentaire de +0,26 % en 2011.

Sans le rattrapage, la revalorisation au 1er avril 2012 s’élèverait à 1,56 % (2,3 % avec le rattrapage).

Il y a donc danger immédiat sur le pouvoir d’achat de plus de 11 millions de retraités, mais également pour les futurs retraités, c’est-à-dire tous les actifs. En effet, si on ne rattrape pas d’une année sur l’autre, ou plus exactement si le rattrapage ne s’effectue que lorsqu’il est défavorable (c’est ce qui se passerait sans la pression des retraités et des salariés), la valeur du point va voir son évolution sérieusement ralentie… N’oublions pas que c’est cette valeur qui permet de calculer les pensions de retraite aujourd’hui tout comme demain.

Site propulsé par Spip