Code et Droit du Travail : Imposons nos exigences de Progrès Social

Monsieur Macron, ce n’est pas le Code du travail qui est responsable des 6 millions de demandeurs d’emploi.

Monsieur Macron, abaisser les droits des salariés ne favorise pas la reprise de l’économie, mais affecte au contraire la productivité et au bout du compte nuit à l’investissement et l’innovation.

Ni votre diagnostic, ni vos ordonnances ne répondent aux urgences économiques et sociales.

Pour la CGT, il faut entendre les besoins des femmes et des hommes qui créent les richesses dans ce pays.

AUGMENTER LES SALAIRES ET LES PENSIONS

L’exonération des cotisations sociales ne permettra pas l’augmentation du pouvoir d’achat des salariés, retraités et privés d’emploi. Au contraire, une grande partie d’entre eux verraient ainsi s’amoindrir leur couverture sociale (assurance maladie, retraite…) et devraient avoir recours à l’assurance privée.

Les retraités et les fonctionnaires subiraient quant à eux une hausse de la CSG, et les demandeurs d’emploi n’obtiendraient aucun bénéfice…

Ramener la fixation du salaire au niveau de l’entreprise revient à aggraver les inégalités entre les salariés – qui n’auraient plus de socle commun – et à tirer le niveau de rémunération vers le bas en le détachant de la qualification.

C’est la mise en concurrence assurée et un dumping social préjudiciable tant pour les salariés que pour les.......

La version imprimable

PDF - 61.1 ko
La Loi Travail, c’est toujours NON

publié le 4 juillet 2017